Vivre dans un univers qui s'éteint par Jean-Jacques Nantel

Vivre dans un univers qui s'éteint par Jean-Jacques Nantel

Titre de livre: Vivre dans un univers qui s'éteint

Auteur: Jean-Jacques Nantel

Broché: 246 pages

Date de sortie: July 15, 2015

Éditeur: Jean-Jacques Nantel, ing.

Jean-Jacques Nantel avec Vivre dans un univers qui s'éteint

Vivre dans un univers qui s'éteint par Jean-Jacques Nantel a été vendu pour EUR 3,30 chaque copie. Le livre publié par Jean-Jacques Nantel, ing.. Il contient 246 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Si plus de gens lisaient ce livre, on n'entendrait moins souvent dire que la loi de la jungle est de s'entretuer, que l'être humain est mauvais, que les frontières provoquent des conflits, que le sexe mène le monde ou que la démocratie est toujours le meilleur système de gouvernement.

Tout ce qui est arrivé, arrive ou arrivera sur Terre (ou ailleurs) peut être expliqué par une seule notion très simple; celle d'économie d'énergie. Il est stupéfiant de constater tout ce qu'on peut tirer, dans tous les domaines, d'une notion aussi simple et fondamentale.

S'il y a des guerres, des crises et de la souffrance, c'est parce que, dans notre univers, l'énergie est rare. Si les fleurs, les enfants, les étoiles et même la beauté y sont éphémères, c'est parce que l'énergie se dégrade et se disperse. Si, par contre, nous aspirons tous au plaisir, au bonheur et à la joie, c'est parce que la vie, depuis toujours, lutte contre cet univers qui cherche à tout détruire.

Pour faire face à l'immense crise qui commence et assurer son avenir, qui sera fabuleux, l'humanité devra changer ses façons de faire et de penser. Ce que nous vivons, décidons et faisons de nos jours est si déterminant qu'on parlera encore de nous dans de nombreux millénaires. Quelle époque fascinante que la nôtre!

Si vous aimez ce livre, aidez-moi à le faire connaître en le recommandant à vos amis. Merci d'avance.