La question raciale dans les séries américaines: The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck (Monde et sociétés) par Sébastien Lefait

La question raciale dans les séries américaines: The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck (Monde et sociétés) par Sébastien Lefait

Titre de livre: La question raciale dans les séries américaines: The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck (Monde et sociétés)

Auteur: Sébastien Lefait

Broché: 220 pages

Date de sortie: March 1, 2015

Éditeur: Presses de Sciences Po

Sébastien Lefait avec La question raciale dans les séries américaines: The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck (Monde et sociétés)

La question raciale dans les séries américaines: The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, OITNB, Boss, Mad Men, Nip/Tuck (Monde et sociétés) par Sébastien Lefait a été vendu pour £11.99 chaque copie. Le livre publié par Presses de Sciences Po. Il contient 220 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

The Wire, Homeland, Oz, The Sopranos, Orange Is the New Black, Boss,
Mad Men, Nip/Tuck : comment ces séries américaines, plébiscitées
par les téléspectateurs du monde entier, abordentelles la question
raciale dans un pays où le passé continue de peser autant sur les mentalités
? Se contententelles de dénoncer le statu quo, ou contribuentelles
à faire évoluer les mentalités en bousculant les stéréotypes ?
Pour chacune de ces huit séries, choisies pour la façon originale
dont elles posent la question de laltérité aux ÉtatsUnis, les auteurs ont
sélectionné une scène quils traitent à la fois comme un texte et comme
un document filmique et esthétique, en décryptant les dialogues, les images
et les techniques utilisées pour orienter le regard.
Un éclairage nouveau sur la représentation du stéréotype racial, qui
montre la place de cette question dans une société américaine multiraciale,
et révèle à quel point les séries nourrissent la réflexion sur les
pratiques sociales contemporaines.