Arrière-cuisines (CAHIERS LIBRES) par Jean-Claude RENARD

Arrière-cuisines (CAHIERS LIBRES) par Jean-Claude RENARD

Titre de livre: Arrière-cuisines (CAHIERS LIBRES)

Auteur: Jean-Claude RENARD

Broché: 240 pages

Date de sortie: August 28, 2014

Éditeur: La Découverte

Jean-Claude RENARD avec Arrière-cuisines (CAHIERS LIBRES)

Arrière-cuisines (CAHIERS LIBRES) par Jean-Claude RENARD a été vendu pour EUR 12,99 chaque copie. Le livre publié par La Découverte. Il contient 240 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Émissions télé à succès, radio, presse quotidienne et magazine, Internet, rayonnages des libraires, pléthore de festivals : la gastronomie française n'a jamais été aussi omniprésente. Elle s'est même muée en un véritable " système ". Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses secrets, ses dérives, ses combines ? Une enquête fouillée d'un amateur averti.

Quarante ans après l'avènement de la Nouvelle Cuisine, le paysage de la gastronomie française est aujourd'hui complètement bouleversé. Comment fonctionne-t-il ?

Après avoir rencontré nombre de ses acteurs, Jean-Claude Renard invite à une promenade tantôt gourmande, tantôt ironique et drôle, dans un univers jaloux de ses secrets. À travers un récit trempé d'humeur, jalonné d'interventions (Alain Passard, Ghislaine Arabian, Yves Camdeborde, Gaël Orieux, etc.), ponctué de portraits de chefs (Arnaud Lallement, Jean-Marc Notelet, Jean Sulpice, etc.), d'évocations de lieux gourmands, d'histoires de mets, de décryptages de phénomènes médiatiques (Cyril Lignac,
Top chef, etc.), il dévoile les grandes tendances de la gastronomie, ses vitrines, ses fleurons, ses têtes d'affiche, ses agents, ses hommes de bonne volonté.

Ce livre d'enquête raconte l'économie d'un établissement en épluchant une addition et, plus largement, la marchandisation et la mondialisation du secteur, ses rapports troubles avec l'agroalimentaire, qui favorisent la multiplication des " restaurants " sans cuisiniers. Il dresse le tableau de la critique, détrônée par Internet, décrit par le menu la médiatisation à outrance et ses effets pervers. Il rend compte, ainsi, d'une table à plusieurs vitesses. Sans mettre dans le même panier une poignée de chefs businessmen et des cuisiniers attachés à leurs fourneaux, refusant compromis et spectacularisation.