Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines (Du monde entier) par William Burroughs

Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines (Du monde entier) par William Burroughs

Titre de livre: Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines (Du monde entier)

Auteur: William Burroughs

Broché: 183 pages

Date de sortie: April 18, 2014

Éditeur: Editions Gallimard

William Burroughs avec Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines (Du monde entier)

Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines (Du monde entier) par William Burroughs a été vendu pour EUR 12,99 chaque copie. Le livre publié par Editions Gallimard. Il contient 183 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Manhattan, été 1944. Autour de Will, serveur dans un bar, et de Mike, marin dans la marchande, gravite toute une constellation d’amis sans le sou, qui errent dans la chaleur de la ville, font le va-et-vient entre les appartements des uns et des autres et se retrouvent lors d'improbables soirées. Parmi eux, Phillip, un gamin de dix-sept ans à la beauté insolente, et Ramsay Allen, dit Al, la quarantaine un peu pathétique, qui est éperdument amoureux de lui. Partout où va Phil, Al, jamais découragé par l'indifférence et les refus du garçon, le suit comme son ombre, Pour lui échapper et par goût de l’aventure, Phil accepte la proposition de son ami Mike : s’embarquer, dès que possible, sur un navire de la marine marchande vers Paris, la ville des poètes et des artistes qui aura sûrement été libérée d’ici là. Mais le départ tant attendu est plusieurs fois reporté...
Le premier roman de William Burroughs et de Jack Kerouac raconte une histoire vraie. En 1944, écrivains alors inconnus, ils furent tous deux arrêtés à la suite d’un meurtre : un de leurs amis en avait poignardé un autre puis était venu leur demander conseil, et aucun d’eux n’avait prévenu la police.
Dans ces personnages encore indéterminés, animés du vague désir d'écrire ou de s’embarquer, dans ce goût des beuveries et de la marginalité, on reconnaît la matrice des œuvres de deux grands auteurs de la Beat Generation.