Tous sont égaux sous le fouet: Étude de quelques aspects du droit de correction paternel à la fin de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) (Omn.Univ.Europ.) par Alan Wruck Garcia Rangel

Tous sont égaux sous le fouet: Étude de quelques aspects du droit de correction paternel à la fin de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) (Omn.Univ.Europ.) par Alan Wruck Garcia Rangel

Titre de livre: Tous sont égaux sous le fouet: Étude de quelques aspects du droit de correction paternel à la fin de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) (Omn.Univ.Europ.)

Auteur: Alan Wruck Garcia Rangel

ISBN: 3841730078

Alan Wruck Garcia Rangel avec Tous sont égaux sous le fouet: Étude de quelques aspects du droit de correction paternel à la fin de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) (Omn.Univ.Europ.)

Tous sont égaux sous le fouet: Étude de quelques aspects du droit de correction paternel à la fin de l'Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles) (Omn.Univ.Europ.) par Alan Wruck Garcia Rangel a été vendu pour £35.00 chaque copie. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Depuis la fin du XXe siecle le droit de correction paternel est devenu le cheval de bataille contre l'usage du chatiment corporel pour la discipline de l'enfant. Le droit europeen recommande l'abolition de toute forme de chatiment physique a l'egard des enfants, meme celui inflige pour la discipline. La tendance mondiale vers l'abolition de ce droit est bien representee par les pays qui ont proscrit de leurs legislations cette forme de correction paternelle. Cependant, certains pays, a l'instar de la France, resistent a ce mouvement d'abolition. Comment expliquer cette resistance? Il faut reconnaitre que le chatiment corporel est une realite dans les familles, et que les cas de violence et des mauvais traitements des enfants sont assez frequemment cites dans les medias. En revanche, des sondages d'opinion montrent que la plupart des personnes sont contre une interdiction formelle des chatiments corporels dans la famille. Ces donnees prouvent la polemique du sujet. Afin d'apporter une contribution au debat, le but de ce travail est de donner une explication historico-juridique, en etudiant les limites de la correction paternelle dans les trois derniers siecles de l'Ancien Regime."


Doctorant en Histoire du droit à l'Université de Strasbourg - France. Attaché temporaire d'enseignement et recherche à l'Université de Strasbourg (2011). Master 2 en Histoire du droit à l'Université de Montpellier 1 - France (2008). Diplôme d'Études Supérieures en Droit à l'Université Cândido Mendes - Brésil (2006).