Les Fleurs du mal : Illustrées par la peinture symboliste et décadente par From Diane de Selliers

Les Fleurs du mal : Illustrées par la peinture symboliste et décadente par From Diane de Selliers

Titre de livre: Les Fleurs du mal : Illustrées par la peinture symboliste et décadente

Auteur: From Diane de Selliers

ISBN: 2364370779

From Diane de Selliers avec Les Fleurs du mal : Illustrées par la peinture symboliste et décadente

Les Fleurs du mal : Illustrées par la peinture symboliste et décadente par From Diane de Selliers a été vendu pour £44.59 chaque copie. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Les Fleurs du mal est le titre d'un recueil de poèmes en vers de Charles Baudelaire, englobant la quasi-totalité de sa production poétique, de 1840 jusqu'à sa mort survenue fin août 1867. Publié le 25 juin 1857, le livre fait scandale et suscite un procès retentissant qui entraîne la censure de 6 pièces. Il est réédité, dans des versions différentes, en 1861, 1866 puis 1868. La réhabilitation n'intervient qu'en 1949. C'est l’une des œuvres majeures de la poésie moderne. Ses 163 pièces rompent avec le style convenu, en usage jusqu'alors. Elles rajeunissent la structure du vers par l'usage régulier d'enjambements, de rejets et de contre-rejets. Elles rénovent la forme rigide du sonnet. Elles utilisent d'inédites associations d'images, tel l'« Ange cruel qui fouette des soleils » (Le Voyage). Elles mêlent langage savant et parler quotidien. Les Fleurs du mal diffèrent d'un recueil classique, où les poèmes ne sont souvent réunis que par l'effet du hasard. Elles sont assemblées selon un dessein précis pour chanter, avec une sincérité absolue : la souffrance d'ici-bas (conçue comme une conséquence de la finitude humaine et une nécessaire expiation, selon une conception toute chrétienne) ; le dégoût du mal (et souvent de soi-même) ; l'obsession de la mort ; l'aspiration à un monde idéal, accessible par de mystérieuses correspondances. Nourries de sensations physiques que la mémoire restitue avec acuité, elles sont empreintes d’une nouvelle esthétique où l'art poétique juxtapose la palette mouvante des sentiments humains et la vision lucide d'une réalité souvent crue – voire triviale – à la plus ineffable beauté. Elles exerceront une influence considérable sur des poètes ultérieurs aussi éminents que Paul Verlaine, Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé. Œuvre majeure de Charles Baudelaire, le recueil de poèmes Les Fleurs du mal, intégrant la quasi-totalité de la production poétique de l’auteur depuis 1840, est publié le 23 juin 1857. C’est l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, empreinte d’une nouvelle esthétique où la beauté et le sublime surgissent, grâce au langage poétique, de la réalité la plus triviale et qui exerça une influence considérable sur Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé. Charles Baudelaire est un poète français. Né à Paris le 9 avril 1821, il meurt dans la même ville, rue du Dôme, dans le 16e arrondissement, le 31 août 1867 (à 46 ans). « Dante d'une époque déchue » selon le mot de Barbey d'Aurevilly, « tourné vers le classicisme, nourri de romantisme », à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », il occupe une place considérable parmi les poètes français pour un recueil certes bref au regard de l'œuvre de son contemporain Victor Hugo (Baudelaire s'ouvrit à son éditeur de sa crainte que son volume ne ressemblât trop à une plaquette…), mais qu'il aura façonné sa vie durant : Les Fleurs du mal. Au cœur des débats sur la fonction de la littérature de son époque, Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité. Comme le suggère le titre de son recueil, il a tenté de tisser des liens entre le mal et la beauté, le bonheur fugitif et l'idéal inaccessible (À une passante), la violence et la volupté (Une martyre), mais aussi entre le poète et son lecteur (« Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère ») et même entre les artistes à travers les âges (Les Phares). Outre des poèmes graves (Semper Eadem) ou scandaleux (Delphine et Hippolyte), il a exprimé la mélancolie (Mœsta et errabunda), l'horreur (Une charogne) et l'envie d'ailleurs (L'Invitation au voyage) à travers l'exotisme. Charles Baudelaire naît le 9 avril 1821 au 13 rue Hautefeuille à Paris. Sa mère, Caroline Dufaÿs, a vingt-sept ans. Son père, Joseph-François Baudelaire, né en 1759 à La Neuville-au-Pont, en Champagne, est alors sexagénaire. Quand il meurt en 1827, Charles n'a que six ans.

Review
Also available in everyman's library pocket poets
W. H. Auden
William Blake
Lord Byron
Emily Dickinson
John Donne
Thomas Hardy
Gerard Manley Hopkins
John Keats
Edgar Allan Poe
Arthur Rimbaud
Christina Rossetti
William Shakespeare
Percy Bysshe Shelley
Wallace Stevens
Walt Whitman
William Wordsworth
Animal Poems
Erotic Poems
Friendship Poems
Love Poems
Prayers

From the Inside Flap
Modern poetry begins with Charles Baudelaire (1821-67), who employed his unequalled technical mastery to create the shadowy, desperately dramatic urban landscape -- populated by the addicted and the damned -- which so compellingly mirrors our modern condition. Deeply though darkly spiritual, titanic in the changes he wrought, Baudelaire looms over all the work, great and small, created in his wake.

From the Back Cover
Modern Poetry begins with Charles Baudelaire (1821-67), who employed his unequaled technical mastery to create the shadowy, desperately dramatic urban landscape--populated by the addicted and the damned.