Vive les soviets. Un siècle d'affiches communistes par Romain Ducoulombier

Vive les soviets. Un siècle d'affiches communistes par Romain Ducoulombier

Titre de livre: Vive les soviets. Un siècle d'affiches communistes

Auteur: Romain Ducoulombier

Broché: 146 pages

Date de sortie: September 20, 2012

ISBN: 2357660538

Éditeur: Les Echappés

Romain Ducoulombier avec Vive les soviets. Un siècle d'affiches communistes

Vive les soviets. Un siècle d'affiches communistes par Romain Ducoulombier a été vendu pour EUR 34,00 chaque copie. Le livre publié par Les Echappés. Il contient 146 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Vive les Soviets... À mort les Bolchos ! À la manière d'une histoire parallèle, deux livres se répondent. Les historiens Romain Ducoulombier et Nicolas Lebourg analysent et font revivre un siècle d'affiches communistes et anticommunistes. Fondée sur des collections privées exceptionnelles d'affiches politiques françaises du XXe siècle, cette histoire nous livre la guerre visuelle qui s'est livrée sur les murs de France. De Jaurès à Mélenchon et de Maurras à Le Pen, l'affiche est devenue un media majeur de propagande et d'influence sur les foules, avec ses codes, ses techniques et ses artistes. Esthétique ou brutale, complexe ou caricaturale, l'affiche politique illustrée a eu sa belle époque et ses grandes crises. Le Parti communiste, avec ce qu'il montre et ce qu'il cache, fut tout au long du siècle dernier un redoutable producteur d'images et de symboles. Entre la faucille et le marteau, l'ouvrière et le drapeau, Romain Ducoulombier en retrace les évolutions et les usages en accompagnant son propos de plus d'une centaine d'affiches minutieusement sélectionnées. Les influences étrangères, les grands noms, les slogans comme les non-dits sont passés au crible par l'historien qui s'appuie, quand il le faut, sur les archives de Moscou. C'est la gauche qui a inventé l'affiche politique moderne ! Et par l'image, c'est d'un autre monde qu'elle a rêvé.