Alcools par M. Guillaume Apollinaire

Alcools par M. Guillaume Apollinaire

Titre de livre: Alcools

Auteur: M. Guillaume Apollinaire

ISBN: 1508549400

M. Guillaume Apollinaire avec Alcools

Alcools par M. Guillaume Apollinaire a été vendu pour £11.65 chaque copie. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Presentation C'est Alcools qui a fait la gloire de Guillaume Apollinaire lorsque le livre parut en 1913. Toutes les recherches poetiques d'une epoque lassee de la rigueur du Parnasse et des "suavites" symbolistes, se retrouvent dans ce livre ou la fantaisie charmante du poete cotoie une inspiration souvent tragique. D'instinct, ce demi-Polonais rejoignait la tradition poetique francaise la plus pure, la plus directe, telle qu'elle s'incarne, avec une seduisante "sophistication" chez Ronsard, et avec le naturel apre et fort, et tendre a la fois, de la chanson populaire, chez Francois Villon. Aucun livre de cette epoque, sans doute, n'a exerce une influence comparable a celle qu'Apollinaire a exercee, avec Alcools, sur toute la poesie francaise de cette premiere moitie du siecle, et il n'est pas certain que cette influence soit epuisee. Guillaume Apollinaire est le "pur poete," c'est-a-dire celui pour lequel le chant est aussi necessaire et aussi naturel qu'il l'est a l'oiseau. De la cette spontaneite, cette fluidite d'un rythme qui se modele tout naturellement sur le mouvement meme de la vie, qui suit fidelement toutes les sinuosites de l'emotion. Dans "le Pont Mirabeau," par exemple, qui a la beaute grave et bouleversante de la douleur la plus discrete et la plus tragique, un air de romance populaire, presque, evoque le poete penche sur la Seine et se rememorant son amour: "L'amour s'en va comme cette eau courante L'amour s'en va Comme la vie est lente Et comme l'Esperance est violente." Renoncant a la ponctuation traditionnelle - ce qui fut une des innovations les plus discutees et les plus critiquees d'Apollinaire, - le poete ne connait d'autre scansion que celle commandee par la respiration d'une part, et de l'autre par la palpitation interieure de la passion. Des pages d'une incroyable drolerie, des "jeux" ou la virtuosite et le gout de l'etonnement s'associent a l'inspiration poetique la plus authentique et la plus noble, constituent des assemblages, extravagan


Guillaume Apollinaire . Apollinaire est en réalité ,jusqu'à sa naturalisation en 1916 ,le 5e prénom de Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, est un poète et écrivain français, né sujet polonais de l'Empire russe. D'après sa fiche militaire, il est né le 25 août 1880 à Rome et mort pour la France le 9 novembre 1918 à Paris. Il est considéré comme l'un des poètes français les plus importants du début du XXe siècle, auteur de poèmes tels que Zone, La Chanson du mal-aimé, Mai ou encore, ayant fait l'objet de plusieurs adaptations en chanson au cours du siècle, Le Pont Mirabeau. Son œuvre érotique (dont principalement un roman et de nombreux poèmes) est également passée à la postérité. Il expérimenta un temps la pratique du calligramme (terme de son invention, quoiqu'il ne soit pas l'inventeur du genre lui-même, désignant des poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classique en vers et strophes). Il fut le chantre de nombreuses avant-gardes artistiques de son temps, notamment du cubisme à la gestation duquel il participa, et poète et théoricien de l'Esprit nouveau, et sans doute un précurseur majeur du surréalisme dont il a forgé le nom.